Emploi : discrimination à l’embauche : le recrutement collectif, une solution ?

Le recrutement collectif, une solution contre la discrimination ?

Depuis quelque temps, le recrutement collectif est de plus en plus fréquent. Ce dernier se déroule, généralement, en une heure. Le principe est simple. L’entretien réunit une dizaine de candidats. Ces derniers doivent échanger et débattre sur un cas pratique précis. L’entretien a, dans un premier temps, été mis en place par les recruteurs car il accordait à l’entreprise un gain de temps précieux. Mais, plusieurs experts vont bien plus loin dans l’intérêt de cette nouvelle méthode de recrutement. De cette façon, certains d’entre eux y voient une solution partielle contre la discrimination à l’embauche.

Avantages et limites de la méthode concernant la discrimination

L’entretien collectif possède un avantage majeur. En effet, il pousse le recruteur à ne pas se fier à un seul nom ou à un seul faciès mais à se concentrer sur la façon dont vous vous comportez en groupe et comment vous exposez vos idées. Ainsi, les capacités d’adaptation et de persuasion sont bien plus évaluées (et mises en valeur) que lors d’un entretien individuel. C’est en ce sens que l’on peut dire que l’entretien collectif diminue les effets ou les tentatives de discrimination. Cependant, ce dernier ne dispense pas d’un entretien individuel et le candidat devra, dans tous les cas, s’y soumettre et ce, même s’il passe la première étape de l’entretien collectif.

Il s’agit donc là d’un premier pas contre la discrimination dans le monde du travail. Par ailleurs, la méthode se déroule de manière plutôt naturelle et augmente les chances de chaque candidat. Il faudra, néanmoins, continuer à faire ses preuves lors d’une épreuve individuelle…

Découvrez l’actualité de l’emploi en cliquant ici