Commerciaux de l’environnement : des métiers en plein essor !

Depuis ces quelques années, le domaine de l’Energie connaît un succès de plus en plus croissant. La hausse incessante des métiers de commerciaux de l’environnement est notamment liée à la politique de développement durable qui gagne du terrain actuellement dans les pays développés et dans certains pays en développement. La plupart des écoles et instituts de commerce proposent maintenant des formations en développement durable. Face à cet enjeu et en raison des nombreux départs à la retraite, le secteur de l’Energie qui est alors un secteur d’avenir embauche continuellement. En 2010, les produits pétroliers sont aux premiers rangs des sources énergétiques les plus utilisées : 61%. Le charbon et l’électricité se trouvent en deuxième et troisième places. Les énergies renouvelables se positionnent un peu plus loin, mais sont de plus en plus recherchées.

Les métiers de l’énergie : des offres d’emplois en hausse constante

Le développement du secteur de l’énergie influe énormément sur le monde de l’emploi. En 2012, l’énergie éolienne crée quelque 9000 emplois verts. La même année, la biomasse et le solaire photovolataïque présente respectivement pas moins de 13000 et 18000 emplois. Les emplois liés au résidentiel sont aux alentours de 200 000 en 2012. Quasiment toutes les filières liées à l’énergie sont touchées par cette augmentation constante des offres d’emplois. Il convient de mentionner, en particulier le solaire, l’énergie des mers, le bois-énergie, l’énergie de la Terre, les barrages et l’énergie du vent. L’éolien et le photovoltaïque sont les plus créateurs d’emplois. Les salaires de commerciaux de l’environnement varient suivant le poste, le diplôme du salarié et selon divers facteurs. Ainsi par exemple, un responsable commercial environnement ou un juriste environnement reçoivent dans les 2000 euros par mois.