25 Janvier, l’Europe estimait à 700 000 le nombre d’emploi disponibles dans le secteur informatique

Lors du Forum économique de Davos, un pacte a été mis en place pour combler l’écart qui se creuse entre la demande et l’offre d’emploi dans le domaine informatique. Les entreprises telles que Nokia, SAP, Alcatel-Lucent, HP ou Cisco ont d’ores et déjà signé cette charte. L’Europe invite d’autres entreprises à faire de même. La Commission Européenne assure qu’il y aurait plus de 700 000 postes de disponibles dans les domaines des télécommunications et de l’informatique. La charte proposée lors du Forum économique permettrait de recueillir des promesses de stages, de financement, de créations d’emplois ou même de formations universitaires en la matière. Tout le monde est convié à participer à cette action : les entreprises, mais aussi les partenaires sociaux ou les pouvoirs publics.

Les entreprises en action

De nombreuses entreprises particpent déjà à cette initiative, totalement novatrice. On peut retrouver notamment HP, Nokia, Telefónica, ARM, Randstad, Cisco, Alcatel-Lucent, SAP, Telenor Group et ENI. Tous les acteurs principaux du secteur de l’informatique doivent bien entendu jouer le jeu et c’est la Commission européenne qui se chargera, en partie, de faire en sorte que cela se passe bien. Il faudra par exemple développer les chèques formation, ainsi que leur mise en place. Les chèques formation sont le Sésame des demandeurs d’emploi qui souhaitent accéder à un diplôme ou à une formation professionnelle. Cette méthode a déjà été testée en Espagne et en Allemagne, et a permis de créer de nouveaux emplois rapidement, soit plus de 15 000 emplois. Il ne reste plus qu’à tester cela dans toute l’Europe et en France. Cette annonce est une bonne chose, surtout en temps de crise économique.